Les 22 perturbateurs endocriniens

Bruxelles, le 3 mai 2011 : Une coalition d’ONG menée par Chemsec[1] a publié aujourd’hui une version actualisée de la Liste SIN[2] , un document désormais incontournable listant les substances chimiques dangereuses prioritaires pour les associations de défense de l’environnement, de la santé publique, des droits des femmes et des consommateurs.

La version 2.0 comprend maintenant 22 perturbateurs endocriniens supplémentaires, ingrédients courants de nombreux produits et biens de consommation, qui relèvent du règlement Reach[3] en tant que « substances chimiques extrêmement préoccupantes ». Les associations françaises appellent le gouvernement français et la Commission européenne à prendre leurs responsabilités et à agir, de manière urgente et prioritaire, sur ces substances dans le cadre de Reach.

 Les perturbateurs endocriniens (PE), des produits chimiques qui interfèrent avec le système hormonal, sont de plus en plus associés à tout un ensemble d’impacts sanitaires dont certains cancers, le diabète, les troubles comportementaux ou du déficit de l’attention, ainsi que les atteintes à la fertilité.

Et en France ? En France, la question de l’impact des perturbateurs endocriniens sur la santé fait régulièrement parler d’elle mais sans que des mesures appropriées ne viennent réduire l’exposition de l’ensemble de la population: le consommateur reste mal informé et surtout mal protégé. Car malgré l’identification de plusieurs substances prioritaires par les organismes de recherche et de veille sanitaire, les évaluations se poursuivent sans déboucher sur une action pourtant bien nécessaire. Aujourd’hui, l’initiative n’émane ni du gouvernement, ni des agences de sécurité sanitaire mais de propositions parlementaires comme celles des députés Olivier Jardé, Gérard Bapt ou Yvan Lachaud.

[1] www.chemsec.org

[2] Pour en savoir plus : www.sinlist.org. Substitution Immédiate Nécessaire. La liste SIN 2.0 sera présentée aujourd’hui à l’occasion d’une audience publique sur les PE à Bruxelles réunissant des représentants d’entreprises, des scientifiques et des représentants de la Commission européenne et des Etats-membres.

[3] Enregistrement, Evaluation, Autorisation des Substances chimiques

Benzophénone-3, CAS 131-57-7

La benzophénone-3 est couramment utilisée comme filtre UV, ce qui se traduit par la présence de la substance dans l’urine, le lait maternel, les eaux de surface et les poissons. La benzophénone-3 est un perturbateur endocrinien qui affecte plusieurs systèmes. Elle a un effet ostrogénique ainsi qu’anti-androgénique et anti-progestéronique. Elle affecte le système immunitaire et les hormones thyroïdiennes, les glandes surrénales et l’hypophyse. Certains des effets surviennent à des doses très faibles. Chez l’homme, on a pu établir des corrélations entre des concentrations urinaires élevées de benzophénone-3 pendant la grossesse et une diminution du poids de naissance chez les filles ainsi qu’une augmentation du poids de naissance chez les garçons.  La benzophénone-3 est absorbée par l’organisme lorsqu’elle est appliquée sur la peau.

Synonymes : BP-3, oxybenzone, 2-Hydroxy-4-méthoxybenzophénone.

Benzophénone-1, CAS 131-56-6

La benzophénone-1 est un filtre UV qui peut fonctionner comme un œstrogène faible, alors que son action anti-androgénique est plus importante. Elle a été détectée dans la poussière domestique et les stations d’épuration des eaux usées.

Synonymes : 2,4-dihydroxybenzophénone, resbenzophénone.

Benzophénone-2, CAS 131-55-5

La benzophénone-2 est un filtre UV et un perturbateur endocrinien ayant des effets sur plusieurs fonctions endocrines. Elle a un effet ostrogénique ainsi qu’anti-androgénique et affecte les fonctions thyroïdiennes. Elle affecte la fonction immunitaire et le métabolisme. Il a été établi une corrélation entre l’exposition à la benzophénone-2 et une malformation congénitale (hypopadias) dans laquelle l’ouverture de l’urètre se situe sur la face inférieure plutôt qu’au bout de la verge.

Synonymes : BP-2, 2,2, 4,4’-tétrahydroxybenzophénone.

4-4’ –dihydroxybenzophénone, CAS 611-99-4

La 4,4’ –dihydroxybenzophénone est un filtre UV qui a un effet ostrogénique mais agit aussi comme un anti-androgène de manière plus prononcée. Il provoque l’aneuploïdie, une anomalie chromosomique et affecte ainsi la reproduction.

Camphre de 3-benzylidène, CAS 15087-24-8

Le camphre de 3-benzylidène est un filtre UV considéré comme un xénoestrogène puissant. Il a aussi des effets sur le système immunitaire et la fonction cérébrale. Des rats exposés à la substance avant la naissance présentaient un retard à l’apparition de la puberté chez les mâles, un cycle œstral irrégulier et une diminution du poids corporel entre autres effets.

Camphre de 4-méthylbenzylidène, CAS 36861-47-9

Ce composé est considéré comme l’un des filtres UV ayant l’action ostrogénique la plus puissante. C’est également un anti-androgène, il affecte les hormones progestérone et thyroïdienne. Chez le rat, il affecte le comportement reproductif chez les femmes et le développement des testicules chez les descendants mâles des mères exposées. Le camphre de 4-méthylbenzylidène a été retrouvé dans le lait maternel et dans les eaux naturelles, ainsi que chez les poissons sauvages. L’Agence de l’environnement danoise conseille une utilisation restreinte de cette substance pour les enfants de moins de 12 ans.

Synonymes : Camphre de 3-(4-méthyl benzylidène) 4-MBC.

Méthoxycinnamate d’éthylhexyle, CAS 5466-77-3

Cette substance a un impact sur plusieurs fonctions endocrines, incluant les œstrogènes, la progestérone et la thyroïde. On a observé chez la descendance de rates exposées  au méthoxycinnamate d’octyle pendant la gestation et l’allaitement, une variété de déficits hormonaux et neurologiques, y compris une diminution du nombre de spermatozoïde et des troubles du comportement et de l’apprentissage. Le méthoxycinnamate d’octyle a été retrouvé dans le lait maternel, dans les eaux naturelles et il s’accumule dans les organismes aquatiques.

Synonymes : Méthoxycinnamate d’octyle 2-éthyle-hexyle-4méthoxycinnamate, octinoxate, EHMC.

Probylparabène, CAS 94-13-3

Le problyparabène est un conservateur utilisé dans les produits de soin personnels. Le probylparabène a des propriétés ostrogéniques et anti-androgéniques et il diminue la production de spermatozoïdes chez les rats mâles. Selon un récent rapport de l’Institut National de l’Alimentation danois, la marge de sécurité es très faible entre le scénario d’exposition maximale au propylparabène et les niveaux déclenchant des effets chez le rat et la souris. Le probylparabène est très couramment utilisé. Cela se reflète dans les échantillons prélevés chez l’homme et dans l’environnement, la substance étant retrouvée dans 96% des échantillons urinaires chez l’homme. Elle a également été retrouvée dans le lait maternel et dans les cours d’eau.

Synonymes : 4-hydroxybenzoate de propyle, E216.

Butylparabène, CAS 94-26-8

Le butylparabène est un conservateur utilisé dans les produits de soins personnels. C’est un des parabènes ayant la plus forte activité ostrogénique et il a aussi des effets sur les hormones thyroïdiennes. On a trouvé des traces de butylparabène dans des échantillons d’urine humaine et de poussière domestique. Le butylparabène affecte la motilité des spermatozoïdes et leur nombre ainsi que le métabolisme des graisses. On a observé chez des rates gestantes exposées au butylparabène, des concentrations plus élevées de cette substance dans le liquide amniotique et chez le fœtus plutôt que dans le plasma sanguin de la mère, indiquant une bioaccumulation chez le fœtus.

Synonymes : 4-hydroxybenzoate de butyle.

Test-butylhydroxyanisole, BHA, CAS 25013-16-5

Le BHA est principalement utilisé comme antioxydant et conservateur dans les aliments, les emballages alimentaires, les aliments pour animaux, les cosmétiques, le caoutchouc et les produits pétroliers. Le BHA est également couramment utilisé dans les médicaments. Il a été signalé que le BHA a des effets ostrogéniques ainsi que des effets anti-ostrogéniques. On a observé chez des rats nourris avec du BHA une baisse des niveaux d’hormones testostérone et thyroïdienne et des malformations des spermatozoïdes. Leurs descendants étaient de plus petite taille et avaient un retard de maturation sexuelle et des organes reproducteurs plus petits que la normale. Des effets similaires ont été observés chez le cochon.

Synonymes : Hydroxanisole butylé, E320.

Résorcinol, CAS 108-46-3

Le résorcinol est une substance aux nombreuses utilisations. Il est utilisé dans le caoutchouc, les résines et les produits cosmétiques ainsi que dans les produits pharmaceutiques et les colorations pour cheveux. Le résorcinol affecte la glande thyroïde et les hormones thyroïdiennes et a aussi des effets sur le métabolisme du glucose.

Synonymes : résorcine, 1, 3-benzènediol.

Phtalate de diéthyle (DEP), numéro de CAS 84-66-2

Le phtalate de diéthyle est une substance chimique largement utilisée. Il est utilisé dans les produits en plastique et en cosmétologie comme fixateur de fragrance par exemple. Le phtalate de diéthyle est facilement absorbé par la peau. Il agit comme un œstrogène, et affecte les hormones thyroïdiennes, la formation du squelette et le métabolisme. Des études montrent que les niveaux de phtalate de diéthyle chez l’homme sont très variables entre les individus et que le parfum est une voie importante d’exposition. La substance a également été retrouvée dans des échantillons d’eau prélevés dans l’environnement. On a pu établir une corrélation entre les niveaux de métabolites de phtalate de diéthyle dans des échantillons d’urine d’origine humaine et la résistance à l’insuline, l’obésité, le développement prématuré des seins ainsi que le cancer du sein.

Phtalate de dihexyle (DHP), numéro de CAS 84-75-3

Le phtalate de dihexyle est utilisé comme plastifiant et peut être présent dans de nombreux produits, tels que les manches d’outils et les revêtements de sol en PVC. Le phtalate de dihexyle affecte les fonctions thyroïdiennes et ostrogéniques. Il affecte également le système nerveux et la formation osseuse. On a observé chez la descendance mâle de rates ayant été exposées au phtalate de dihexyle pendant la gestation des malformations graves des organes reproducteurs.

Synonymes : Phtalate de di-n-hexyle (DnHP).

Phtalate de dicyclohexyle, (DCHP), numéro de CAS 84-61-7

Le phtalate de dicyclohexyle est un plastifiant aux nombreuses utilisations. On le trouve dans les produits de cellulose et de PVC, les peintures, les encres et les emballages alimentaires. Il a maintes fois été détecté dans la poussière domestique. Le DCHP est un des phtalates ayant les effets ostrogéniques les plus puissants. Il a aussi des effets sur les substances des neurotransmetteurs du cerveau et les hormones thyroïdiennes. Il affecte le métabolisme à de très faibles concentrations. Des rates exposées au DCHP ont donné naissance à des descendants mâles souffrant de graves troubles de la reproduction.

Thirame, CAS 137-26-8

Le thirame est utilisé dans l’industrie pour la fabrication de produits en caoutchouc par exemple. C’est également un biocide utilisé contre les maladies fongiques pour les cultures et comme répulsif pour les animaux afin d’éviter aux arbres fruitiers d’être broutés par exemple. Le thirame induit premières étapes du développement. Il interfère avec la noradrénaline, qui, entre autres effets, affecte une hormone (LH) d’importance pour l’ovulation chez les femelles et retarde l’ovulation. Il affecte également le métabolisme des graisses.

Synonymes : Disulfure de tétraméthylthiurame

Zineb, CAS 12122-67-7

Le zineb est utilisé dans les peintures et les traitements de différentes surfaces. Il est également utilisé comme pesticide. Le zineb est hautement toxique pour la reproduction, et il est conseillé aux femmes enceintes de ne pas manipuler cette substance. Il perturbe aussi la fonction thyroïdienne et le développement neurologique. L’exposition professionnelle au zineb et associée à la maladie de Parkinson et à l’irrégularité des cycles de l’oestrus entre autres troubles.

Synonymes : Zinc éthylenebis (dithiocarbamate)

Métam natrium, CAS 137-42-8

Le Métam natrium est utilisé dans les peintures et pour le tannage du cuir. Il est également utilisé comme conservateur et comme microbicide à large spectre. L’exposition au métam natrium peut causer des troubles du développement et des malformations, il affecte la signalisation du cerveau, le système immunitaire et le comportement. En 1991, il y a eu un important déversement de métam natrium dans la rivière Sacramento aux États-Unis. Le déversement a anéanti tout l’écosystème aquatique et a induit des troubles respiratoires et des irritations de la peau chez les riverains.

Synonymes : Métam sodium, Vapam, méthyldithiocarbamate de sodium

Perchloroéthylène, CAS 127-18-4

La principale utilisation du perchloroéthylène est le nettoyage à sec. Les personnes travaillant dans le nettoyage à sec ou vivant à proximité d’un magasin de nettoyage à sec ont souvent des niveaux mesurables de perchloroéthylène dans le sang. Chez des souris gestantes exposées au perchloroéthylène, on a pu constater une diminution du poids de l’utérus et du fœtus, alors que les jeunes mâles exposés ont montré des modifications du comportement de la locomotion. Il a été démontré que le perchloroéthylène affecte le système de signalisation du cerveau avec des effets sur les niveaux d’acétylcholine et les canaux calciques. Des études épidémiologiques menées chez des travailleurs du nettoyage à sec ont trouvé des corrélations entre l’exposition au perchloroéthylène et des troubles neurologiques.

Synonymes : Perc, Tétrachloréthylène.

Ether de méthyle et de butyle tertiaire (MTBE), CAS 1634-04-4

Le MTBE est utilisé comme composant dan l’essence pour améliorer l’indice d’octane et comme solvant d’extraction. Aux Etats-Unis, les contaminations des eaux souterraines par le MTBE sont épisodiques. Le MTBE est très soluble dans l’eau et difficilement dégradable. Une voie d’exposition plus commune se fait par inhalation au moment du remplissage du réservoir à la station d’essence. La substance, qui a un goût caractéristique et désagréable, est aussi un perturbateur endocrinien. Chez le rat et la souris, il affecte à la fois le système reproducteur du mâle et de la femelle, et cause des troubles de l’apprentissage et de la mémoire.

Quadrosilane, CAS 33204-76-1

Le quadrosilane est utilisé comme graisse de roulement à billes et dans les implants mammaires. Des études animales menées chez plusieurs espèces montrent que c’est un perturbateur endocrinien puissant. Il a des effets anti-androgéniques qui perturbent la fonction reproductive chez les femelles.

Synonymes : 2,6-cis-diphénylhexaméthylecytétrasiolaxe

Pentachlorophénol, CAS 87-86-5

Le penchlorophénol est utilisé principalement pour traiter le bois. C’et un produit biocide. Il est aussi présent dans les colles et les amidons par exemple. Il été très largement utilisé pendant de nombreuses années et on le retrouve à la fois dans des prélèvements réalisés chez l’homme et dans l’environnement. Dernièrement, son utilisation a diminué en raison des préoccupations liées à ses effets sur la santé et sur l’environnement. Il a été démontré que le pentachlorophénol perturbe la fonction thyroïdienne et interfère également avec les hormones sexuelles, le développement du cerveau et le métabolisme.

4-nitrophénol, CAS 100-02-7

Le 4-nitrophénol est utilisé dans les teintures et dans le traitement du cuir pour l’assombrir. C’est aussi un composant de base pour la fabrication de médicaments et de pesticides et il est émis par la combustion du diesel. Chez le rat, la substance est ostrogénique et anti-androgénique. Il altère les niveaux de plusieurs hormones sexuelles et affecte les organes de reproduction tant chez le mâle que chez la femelle.

Synonymes : p-nitrophénol

(Source : dossier de presse  ChemSec, Women in Europe for a Common Future, Health and Environnement Alliance, Réseau Environnement Santé)